samedi 25 janvier 2014

aux bords des mondes




Isabelle ne m’en voudra pas j’espère de lui avoir emprunté le nom de son blog pour titrer ce billet.

C’était l’autre soir, un soir de semaine ordinaire. Sortie de boulot. Se poser un instant au bord de la route, le temps d’allumer une cigarette, entendre vaguement le bruissement du monde sortir de l’autoradio, écouter le doux martèlement de la pluie sur le toit. Laisser l’eau sur les vitres brouiller le regard. Se protéger encore un peu. Passer d’un monde à l’autre le temps d’une photo.

Etre aux bords des mondes.

Etre encore un peu « celui qui » avant de redevenir celui qui est.

2 commentaires:

  1. Les gouttelettes sont toujours sympas sur les vitres des voitures, surtout à l'arrêt...

    RépondreSupprimer