samedi 15 février 2014

Les magiciens du samedi.

Je me suis réveillé tout de travers ce matin. Le corps endolori, les bras, les jambes en papier mâché, la voix enrouée d’avoir une fois encore trop fumé hier. Tout grognon aussi. Fichue vieille carcasse....

Je me suis réveillé tout de travers ce matin, premier café noir pour essayer de chasser les restes de brume, et de repenser à ce chiffre qui m’a poursuivi une partie de la journée d’hier. 

35

Je suis là à ronchonner, au chaud, humant le doux parfum du café frais qui se répand gentiment dans la maison, en reprendre une tasse encore et penser à eux.

Ils sont 35.

Ils étaient.

35, quasiment un mort par jour. 35, le nombre de personnes disparues depuis le début de l’année, abimées par la rue, détruites petit à petit, effacées de nos villes. Des invisibles partis rejoindre d’autres ombres.

Bordel, ce n’est pas gai par ici ce matin ! Pas vraiment non plus le ton des « magiciens du samedi ». Bah ! Il y a des jours comme ça, tu te réveilles un peu fracassé, atteint d’un syndrome encéphalorectal si aigu que même la troisième tasse de café n’arrive pas à détricoter tes neurones embrouillés.  Et puis tu as une flemme immense. La journée va s’étirer comme un long trottoir un jour de pluie têtue.

Il y quelques jours mon camarade Petit Louis avait illustré un de ses billets avec le fameux Nougayork. Tilt ! Nougaro ira allonger la liste des magiciens du samedi.

Flemme oblige, je reprends in extenso le commentaire que j’avais laissé chez lui :

1987, une claque immense à la première écoute de ce Nougayork, je m'en souviens encore parfaitement. K7 à peine achetée et dépouillée de son emballage plastique, une saleté de machin si difficile à ôter....Une fois le rectangle de plastique glissé dans le Walkman, m'engouffrer dans la rame de métro, direction les lieux de mon écolage. Arriver à Pont de Bois, rembobiner encore, écouter encore. Une autre claque m'attendait mais je ne le savais pas encore. C'est une autre histoire.


En recherchant la vidéo de Nougayork, j’ai remis la main sur un autre titre qui m’avait tiré quelques frissons il y a bien longtemps. La magie opère toujours.

Je vous laisse écouter ce grand bonhomme.

6 commentaires:

  1. Pourquoi je n'arrive pas à poster de commentaire ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tous cas celui-là est passé.

      Supprimer
    2. Ironie du sort , le 3ème est passé.
      Je voulais te remercier pour ce lien, pour ce billet et cette prise de conscience chiffrée qui fait froid dans le dos et au coeur.
      Tu as bien fait, on peut pas toujours rigoler, je suis allée sur le site , encore merci.

      Supprimer
    3. Juste une toute petite voix perdue dans un silence presque opaque.

      Supprimer
  2. Trente cinq.
    Le chiffre claque comme le calibre du même nom.
    Un claquement sec. Pas un gros bruit.
    Mais après t'entends plus rien.
    Trente cinq.
    Et pendant ce temps des politiques d'un autre espace temps se focalisent sur Leur grande cause , un livre pour enfant.
    Trente cinq.
    Imagine le trou a l'Assemblée....

    Sinon choix judicieux.
    merci pour le lien ;.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certains ont des priorités qui m'échappent....

      Supprimer