samedi 29 mars 2014

Les magiciens du samedi.




J’ai la trouille. Une trouille immense.

Ça faisait un moment que je n’y avais pas pensé. Tout ça c’est la faute de Nicolas. Enfin quand je dis de sa faute, pas tout à fait tout de même.

Une phrase qui commence par « Tu as connu .... ? » ou « Tu te souviens de .... ? ».

Lundi encore cette phrase m’a assommé. Comme ça, d’un coup. Tu traines là dehors, le soleil timide de mars réchauffe un peu, t’es un peu tranquille.

Et la phrase, trop connue.

Je sais, je sais qu’à chaque fois

Qu’à chaque fois ça va être la même chose. Plus que des traces, des moments de vie qui resurgissent, des paroles, des visages, des échos qui s’éteignent.

Et la peur qui s’installe. Tenace.

Peut-être pas tant la peur de ne plus être que celle de n’avoir encore rien fait qui vaille.

....


Aucun commentaire:

Publier un commentaire