vendredi 27 mars 2020

Instanta'Tweets #20




Chaque vendredi ; enfin presque chaque vendredi puisque j’ai décidé qu’il n’y aurait que quarante rendez-vous ; je vais te proposer une expérience, une expérience née de la fréquentation du travail de Lucien Suel sur son blog Silo.

Je laisse le soin à Lucien d’expliquer de quoi il va retourner pendant quarante semaines :

         CURM

« (Cut-Up Ready-Made) est composé de 23 tweets consécutifs apparus dans ma Tweet List à un moment donné, copiés collés en éliminant les avatars et noms des abonnés, les liens et hashtags. Une expérience de twittérature mécanique. »

Cela fait un moment que j’avais envie de m’y essayer. Juste comme ça, pour voir ce que cela pourrait donner dans une autre timeline.

Un instant capturé. Une collision de mots.

Un Instanta’Tweets

Une seule variante aux règles écrites par Lucien, le nombre de tweets capturés dépendra de la somme des chiffres de la date du jour.

27/03/2020

2+7+3+2+2=16

Seize tweets capturés à un moment quelconque de la journée pour former un je ne sais quoi d’un peu foutraque mais non dénué d’une certaine forme de poésie dans laquelle j’aime me plonger.


Je la refuse aussi. Rien à foutre. Je veux une fourche pour pouvoir courser Sibeth et les autres quand ça sera terminé. De toute façon, personne ne veut se retrouver sur cette liste. A la mi-août, ça s’ra bien plus romantique, à la mi-août, on fera les 400 coups. L'homme qui n'a honte de rien. La société britannique d’aspirateurs Dyson a fabriqué un système d’assistance respiratoire développé en 10 jours. 15000 unités sont en cours de production. Livraison dès la semaine prochaine. C’est l’avantage de garder une production locale. Bon puisque les livres ça vous branche pas visiblement, on peut se faire une partie d'échecs par téléphone, je vous laisse gagner. En ce moment je me fais lire ceci par Louise Bourgoin. Le livre audio est une compagnie particulière. A mi-chemin entre la lecture et autre chose. On s’entiche d’une voix qui vous enveloppe comme un cache-nez. Quant au texte, le confinement lui donne une portée plus aiguë encore.

Sept tweets.

J’ai essayé.

Vraiment.

La longue litanie « coronavirussienne » qui égrène le décompte des  morts, les alertes infos qui annoncent la prolongation des mesures de confinement, les trop nombreuses demandes d’aides qui parviennent de partout ; hôpitaux, médecins, infirmières, pompiers, policiers, etc. ; tout cela mis bout à bout aura eu raison de ma velléité de retour par ici.

J’ai essayé.

Vraiment.

Portez-vous bien.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire